AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Setsuka Mori

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Feuille de personnage
Age: 17
Grade: Juunin

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies

Admin
Admin

Salut, j'ai : 27 J'ai posté : 435 Féminin
Date d'inscription : 09/05/2007


MessageSujet: Setsuka Mori Sam 15 Juil - 18:07

Avatar : Bae Suzy
Forum zombie

nom ≈ Mori prénom ≈ Setsuka surnom ≈ Setsu âge du personnage ≈ 25 ansdate de naissance ≈ 18 Avril lieu de naissance ≈ Seatle, USA vos origines ≈ Américaine et d'origine Japonaise orientation sexuelle ≈ Hétéro statut civil ≈ Célibataire fonction ≈ Folle / Dingue / Psychopathe / Meurtrière défauts ≈ Cruelle, Folle, Naïve, Influençable, qualités ≈ Douce, Angélique, Enfantine, Amusante, Attachante, Manipulatrice... groupe ≈ WE SURVIVE

▬ comment comptez-vous survivre ?

Tout ceci n'est qu'un jeu pour la jolie petite Setsuka. Sa folie et son désir de tuer dont je suis à l'origine lui empêche de ressentir des sentiments extrême comme la peur, la pitié ou même l'amour. En gros, elle est une sorte de machine à tuer, elle écoute ma voix ! Quand je veux jouer, elle m'écoute docilement et me donne ce que je veux ! De toute manière, je sais très bien que voir le sang couler lui fait plaisir. Alors trancher des morts ou des vivants, y a t-il une grande différence ? Non ! A présent, elle vit dans le monde qui lui était destiné... Non, le monde auquel nous étions destiné !


HISTOIRE
Extrait du rapport du Docteur Johnson
Setsuka... voilà là une jeune femme bien étrange. Elle est sous tout point de vue, un être étrange et à la fois unique en son genre. On peut facilement la comparer à un petit ange doux, gentille et attendrissant, autant qu'à un démon violent, sanguinaire et sans pitié. Mais comment quelqu'un peut-il à la fois être ange et démon ? Un problème de personnalité ? Ceci pourrait être vrai, mais Setsu n'a pas de multiple personnalité, elle reste Setsuka Mori quoi qu'il arrive. Dans son cas, c'est plus particulier. C'est un peu comme si elle était à la merci des voix qu'elle entend. En fait, elle est très naïve et influençable quand il s'agit de ce qu'elle entend dans sa tête. Personne ne peut comprendre ça. Souvent elle dit que les voix qu'elle entend sont ses amis, certainement des amis imaginaires ? Des amis qui lui demandent de faire du mal, de tuer, de torture, de martyriser comme si c'était un jeu. La demoiselle ne semble pas avoir de conscience ou du moins avoir conscience du mal qu'elle peut faire. La plupart du temps, elle utilise la violence, mais il arrive qu'elle joue la carte de la torture psychologique. Parfois, elle peut se montrer tendre et gentille, mais méfiez vous, elle cache peut-être quelque chose. Depuis le temps que je m'occupe de cette femme, je n'ai jamais réussi à découvrir qui elle est vraiment. Sa personnalité semble être en perpétuelle évolution ou changement au grès des humeurs de ses voix. Tantôt douce, tantôt amusante, tantôt attachante... Elle nous manipule. Il m'arrive de me demander si Mlle Mori ne serait pas saine d'esprit, jouant un jeu macabre avec les gens qui l'entourent... Non, c'est une hypothèse absurde ! Elle reste pour moi un cas mystérieux et très dangereux. J'ai testé un grand nombre de thérapie et d'exercice, je vais d'échec en échec. Sincèrement, son cas est perdu, ce n'est pas très déontologique de dire ça, mais c'est une folle, une sorte de psychopathe qui ne pourra jamais guérir. Je lâche l'affaire, j'abandonne cette patiente pour de bon. L'autre jour, en pleine Séance, elle s'est jetée sur moi, me mordant au cou de toutes ses forces, un peu plus et elle m'arrachait la trachée. Je quitte les lieux, je suis muté ailleurs, loin de cette cinglée. A mes futurs confrères s'occupant d'elle, ne lui faite jamais confiance, se serait de la folie.

"Mr et Mme Mori, avez vous trouvés le comportement de votre fille étrange ?" demanda l'institutrice alors que les parents de Setsuka étaient venus la chercher à la sortie de l'école. Les parents se regardèrent puis observèrent leur fille de quatre ans en train de jouer dans le fond de la classe. Non, il n'avait rien vu d'étrange, elle était toujours leur petit ange adoré. "Non, tout va très bien, pourquoi cette question ?" demanda Mr Mori histoire d'éclaircir tout ceci au clair. "Je sais que c'est une enfant et que son comportement peut être étrange, mais je la trouve... comment dire... assez seule ? C'est assez rare qu'elle joue avec les autres et parfois elle semble parler seule," expliqua la jeune femme pour prévenir les parents. "Oh, elle est juste un peu timide. C'est une enfant unique, elle a l'habitude d'être seule et de jouer sans personne à la maison. Il ne faut pas s'inquiéter. Elle doit avoir un ami imaginaire, tous les enfants font ça, je me souviens que j'en avais en quand j'étais gamin. Rien d'alarmant, j'en suis sûr !" confia le père pour essayer de calmer cette institutrice un peu trop prévenante.

Nous voilà cinq ans plus tard, le jour des neuf ans de la petite Setsuka. Elle était assise à table, portant une jolie robe rose à fleur avec de petites dentelles. Ses cheveux étaient même attachés par un ruban en soie rose lui donnant encore plus son petit air d'ange. Devant elle se trouvait un magnifique gâteau recouvert de pâte en sucre rose et de fleur en pâte d'amande. Ô ça à l'air si bon ! Soufflant dessus, elle éteignit les neuf bougies et tout le monde se mit à applaudir autour de la table. Aujourd'hui, c'est elle la reine du repas. On ne tarda pas à lui apporter divers paquets de tailles différentes, des cadeaux qu'elle attendait avec impatience. Puis arriva un joli panier en osier également orné de ruban, il avait l'air de bouger ou bien quelque chose bougea à l'intérieur. Quand sa mère lui donna, elle put retirer le tissu qui recouvrait le contenu du panier. Ce fut avec un émerveillement particulier qu'elle découvrit un petit chaton blanc tout mignon. Heureusement, elle le prit dans ses bras et s'en alla jouer avec. Le petit chat "Moustache" était posé sur son épaule alors qu'elle dessinait avec ses nouveaux feutres. "Tu ne veux pas jouer à autre chose ? Moustache à l'air bien plus drôle ! Allons dehors !" murmura une petite voix familière dans sa tête. Elle acquiesça et sortit avec le petit chat. Là, trônait fièrement sur une buche et la hache de son père pour couper le bois. "Tu lui expliques les règles !" indiqua la voix. "Mon petit Moustache, tu vas voir, c'est très simple ! Moi, je prends la hache et toi tu dois éviter les coups, un peu comme le jeu où il faut taper avec un marteau sur des taupes qui sortent de plein, plein de trous !" L'enfant attrapa la hache, elle était lourde, mais du haut de ses neuf ans, elle parvenait à la tenir. L'objet s'abaissa une première fois loupant le chaton qui miaula de peur. Une deuxième fois. Une troisième fois et SPLASH. La lame de la hache venait de toucher l'animal. La petite fille continua encore et encore ne laissant plus grand-chose de la bête, dont le beau pelage blanc était à présent rouge. La robe de la petite était également constellée de tâche de sang tout comme son visage. Voyant que Moustache ne bougeait plus, elle le prit dans ses mains et rentra à la maison pour voir sa mère. Là, elle lui montra le pauvre chaton et s'écria : "Maman, Moustache il est pas drôle, il a pas comprit les règles du jeu. Maintenant, il bouge plus ! C'est un méchant. Pourtant, moi je m'amusais bien !" Sa mère échappa un cri de terreur en voyant ce qu'il restait de l'animal et en tentant de comprendre ce qu'il s'était passé. Après cet incident, les parents de l'enfant la conduisirent chez un docteur, un psychiatre, espérant trouver des raisons à cet acte de barbarie d'une petite de neuf ans. Après plusieurs séances, il en conclut que ce n'était rien de bien grave. Étant jeune, il jugea qu'elle ne connaissait pas encore les différences entre le bien et le mal tout comme la vie et la mort. Ce sont des sujets auxquelles elle allait devoir être sensibilisé pour ne pas recommencer et comprendre que la vie est fragile. Setsuka le comprit bien, personne ne devina que ça allait faire d'elle une personne encore plus dangereuse.

Les années passèrent sans qu'aucun incident notable ait de nouveau lieu. Par contre, à l'école, une sorte de vent de violence commença. Beaucoup d'enfants se blessaient seul ou se battait. Ce que les gens ignoraient c'est que la petite en était la cause. Doucement, mais surement, elle apprenait à manipuler les autres, parvenant à le convaincre de faire des choses totalement stupide comme s'enfoncer un clou dans la main, se couper la peau avec le ciseau, se planter des punaises n'importe où... Ce vent de folie effraya les parents de la jeune Mori. Son père ayant la possibilité de déménager à Chicago pour un travail, il accepta, quittant ainsi la ville de Seattle et cette école du diable.

A Chicago, elle trouva d'autre moyen de s'occuper, sortant se promener et torturant tout en riant à pleine poumon de pauvres petites bêtes ou animaux qu'elle parvenait à attraper. A dix sept ans, elle sortit avec un garçon, son premier petit copain. En fait, elle se fichait pas mal de lui, elle ne l'aimait pas, mais c'était cool d'avoir quelqu'un. Lui était fou amoureux d'elle. Quand elle coucha avec lui la première fois, elle l'observa alors qu'il était endormit à côté d'elle. Ce qu'ils avaient fait n'était pas si amusant que ça. La jeune fille n'avait pas ressenti le même plaisir que quand elle tue. Ses mains caressant le visage du garçon, ses pouces se posant doucement sur ses paupières fermées.. Un sourire diabolique sur le visage, elle commença à exercer une pression de plus en plus forte. Son petit copain se réveilla, criant, se débattant, mais elle était plus forte et de toute manière ses yeux n'étaient plus que des trous dans leurs orbites. Du sang macula le visage du jeune homme qui tenta de sortir du lit. A présent aveugle, il ne pouvait qu'entendre le rire dément de Setsuka. Fuir, c'était la seule chance qu'il avait. Marchant tranquillement derrière lui, Tsuka le suivait, se délectant de ce spectacle. Elle pouvait sentir sa peur, adorant chaque mot qui lui implorait la pitié tandis qu'il trébuchait pour trouver une sortie. Trébuchant dans les escaliers, il se retrouva au rez de chaussé à moitié sonné. Miss Mori continua de le suivre, arrivée en bas, elle l'attrapa par les cheveux et le força à la suivre dans la cuisine. Prenant un grand couteau de cuisine, elle le taillada juste pour le faire souffrir avant de le poignarder à plus de quatre vingt reprises. Ce fut un véritable carnage. Au retour des parents du garçon, ils ne purent que découvrir cette scène macabre et une Setsuka baignant dans le sang de celui qui fut son compagnon, ces tripes à la main.

Le meurtre, c'était la chose de trop. Après de multiple examen et entretien, il fut déclaré qu'elle n'avait pas conscience de ses actes et qu'elle allait devoir passer plusieurs années en hôpital psychiatrique. C'est ce qu'il se passa. De nombreuses thérapies, des entretiens avec des psy et divers médecins. Personne ne sembla trouver quel était son problème hormis les voix qu'elle entendait. Pour certain c'était une dissociation de la personnalité, pour d'autre juste une psychopathe... Enfin bref, elle était un cas à part. Souvent agressive, jouant avec les autres pour mieux les frapper par derrière. Assez rapidement, elle fut transférée dans un autre hôpital à Chicago. Le plus souvent enfermé dans une chambre, attaché à un lit et très rarement avec les autres. Setsuka était un danger pour tout le monde. Les médecins perdaient espoir, disant que son cas était tout simplement irrécupérable et que jamais elle ne sortira d'ici.

Le temps passa et plus personne n'avait envie de s'occuper d'elle. Un homme décida tout de même de s'intéresser à son cas. Un infirmier, même pas docteur et n'ayant aucune qualification en psychologie. Au début, elle se comporta comme avec tout le monde, gentille, douce, amicale, mais ses voix lui ordonnèrent très rapidement de jouer avec lui. Ce qu'elle fit, l'attaquant par surprise mais finalement, il parvint à la stopper uniquement en lui parlant. Pourquoi ? Elle même l'ignore. Tout ce qu'elle sait, c'est que sa voix eue beaucoup plus d'impact que les siennes. L'infirmier fut le seul à pouvoir l'approcher ainsi, parler, rester près d'elle sans jamais risquer de se faire attaquer par sa folie.

Puis le monde parti en vrille ? Comment ? Aucune idée, ce n'est pas derrière les quatre murs où elle se trouve qu'elle risque de le savoir. Tout ce qu'elle sait, c'est que l'infirmier est venu la sortir de là en pleine nuit, la libérant de sa prison, l'emmenant avec elle, lui expliquant brièvement la situation. Une maladie, la folie partout... Ce monde semblait à présent fait pour elle. Le duo fut attaqués par ses "fous", son infirmier se trouva incapable d'agir. Elle aurait pu le laisser mourir, mais non, pas lui. Quelque part, il est une voix, une voix dont elle a besoin. S'emparant d'objet qu'elle avait trouvé autour d'elle, elle s'attaqua aux monstre, sans avoir la moindre peur, ni le moindre scrupule. Sourire aux lèvres, elle frappa, déchiqueta, mis en pièce ses choses. Couverte de sang, elle avait l'impression de revivre, de respirer de nouveau loin de ses murs blancs qui furent sa prison. Maintenant que le loup est dehors, les agneaux n'ont qu'à bien se tenir ! Puis elle s'en alla, laissa l'infirmier qui s'était évanouie, tout ce dont elle avait envie, c'est de s'amuser à tuer !

_________________

Titre juste ici
Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
Codage Nono | Crédit image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://24nono38.forumperso.com

Setsuka Mori

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Présentation Memento Mori
» Dulce et decorum est pro patria mori (PV Gabushi)
» Partenariat : Memento Mori
» Tempora mori, tempora mundis recorda
» Commerce du Clan Mori

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Test Nono 3 :: Coin Nono :: fiche de personnage-